J’ai écrit pour promouvoir un centre de formation

En 2015, je n’étais pas encore rédactrice web – je me demande même si je connaissais ce métier… Toutefois, j’étais chroniqueuse pour le super blog Lyon CityCrunch depuis déjà 2 ans et je publiais régulièrement des articles décalés (et parfois franchement marrants, soyons honnêtes) sur les bons plans à Lyon et dans ses environs. Après tout je faisais mon boulot dans le respect total de leur ligne éditoriale : Lyon CityCrunch est un magazine en ligne animé par un collectif de blogueurs lyonnais. Leur mission : dégoter des bons plans à Lyon… et distiller pas mal de débilités !

Interviewer des gens et en faire des articles, comme une vraie journaliste

Et puis un jour, en 2015, donc… Pierre et Guillaume, les têtes pensantes du blog (qui approche aujourd’hui les 45k fans Facebook, quand même, excusez du peu) me proposent un super projet : aller interviewer des gens et en faire des articles, comme une vraie journaliste ! Il s’agissait d’assurer la promotion de la SEPR, un centre de formation professionnelle lyonnais, en rédigeant des portraits d’élèves, de professeurs ou d’anciens étudiants et en mettant en avant de façon originale les métiers enseignés dans cette école.

Il s’agissait donc de ma première « vraie » mission, où j’ai du repousser les limites de mes compétences rédactionnelles. Jusqu’à présent, je débutais dans le monde de la rédaction web sans même m’en apercevoir en allant prendre des photos de mes burgers dans les meilleurs restos lyonnais et en livrant mes critiques gastronomiques inspirées (ou pas) : autant dire que c’était plutôt à la cool !

Mais là, point de foodporn amateur ou de textes bouclés en pleine digestion (est-ce utile de préciser que se lancer comme critique gastronomique dans la ville de Lyon c’est un boulot à plein temps ? :-)). La commande était précise et le délai carré : une vraie mission, quoi ! J’ai donc accepté avec plaisir de relever ce qui était mon premier défi de rédactrice web et je me suis attelée avec sérieux et application à la rédaction des 5 articles de 500 mots qu’on m’avait demandés.

Ecrire c’est une passion… rédiger c’est un métier

C’est ainsi que je suis partie à la rencontre de 5 personnalités inspirantes avec mon carnet de notes, mon appareil photo et ma curiosité. J’ai rencontré un ancien élève qui a monté avec succès son cabinet de topographie, un enseignant des métiers de la signalétique, une toute jeune ébéniste déjà couverte de récompenses, un ancien cadre reconverti dans la réparation de vélos et une jeune japonaise fraîchement diplômée en poste dans une fromagerie.

J’ai sincèrement adoré cette première mission. Même si je n’ai pas toujours été à l’aise ou 100 % pertinente dans mes questions, rencontrer tous ces professionnels aux profils et aux parcours vraiment originaux m’a permis de rédiger avec une grande facilité les 5 articles et de remplir avec succès ce premier contrat, dont je suis encore fière aujourd’hui, d’autant que le client a été très satisfait de ma livraison 🙂

Crédit illustration : Lyon CityCrunch

Les articles sont toujours en ligne et disponibles ici.

Ce que j’ai appris grâce à ce projet ? L’une des règles de base à mon sens : écrire peut être une passion, mais rédiger est un véritable métier. J’ai également pris conscience du pouvoir des écrits sur les blogs et les réseaux sociaux, ainsi que de la possibilité de devenir rédactrice professionnelle un jour… la première graine venait donc d’être plantée dans le terreau déjà bien fertile de ma passion pour l’écriture.

D’autres exemple de projets ? Ils seront bientôt disponibles sur ce blog. Stay tuned !

2 réflexions sur “J’ai écrit pour promouvoir un centre de formation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.