8 idées pour trouver ses premières missions en rédaction web

Crédit photo : BURST

Voilà ça y est : numéro de Siret, bureau dédié, site web fignolé, motivation au taquet… vous êtes fin prêt(e) à réaliser votre ambition la plus chère, à savoir vivre de votre plume. Seulement… les commandes ne vont pas arriver toutes cuites dans votre boîte mail, même si on caresse tous et toutes le rêve que ça se passe comme ça dans la vraie vie.

Pour se lancer dans le métier et décrocher ses premiers contrats, voici quelques pistes que j’ai glanées sur l’excellent site d’Elna Cain, une blogueuse canadienne ultra dynamique doublée d’une rédactrice web super inspirante, que je vous recommande vivement de suivre si vous parlez anglais.

Voici donc 8 astuces qui me paraissent pertinentes et que je suis en train de mettre en place (avec succès !) pour mon propre business.

1. Trouver l’inspiration

Je prends chaque jour un peu de temps (entre 30 minutes et une heure, selon mon degré de réveil et de motivation) pour lire les blogs des rédacteurs webs que j’apprécie. Je me suis fait une liste de bookmarks que j’utilise comme source d’inspiration, je procède également à une veille sur Twitter des comptes d’influenceurs dans le domaine de la rédaction web, je compare leurs astuces respectives et j’applique celles qui me semblent les mieux adaptées à ma propre situation. Evidemment, je compile les listes d’erreurs à éviter, mais cela ne m’empêche pas de tomber dans le panneau de temps en temps !

2. Prospecter « à froid » (ou envoyer un « cold pitch »)

Voilà une idée audacieuse et qui ne se tente pas à la légère : contacter directement les entreprises, associations ou freelances avec qui on a vraiment envie de travailler. Il s’agit de leur envoyer un message hyper personnalisé en expliquant qui on est, pourquoi on les apprécie (partage des valeurs par exemple) et leur proposer une prestation basée sur des éléments précis (on a constaté que leur page facebook n’était pas très active, alors on propose de les aider dans leur stratégie éditoriale par exemple). Chaque message exige du temps et de la préparation mais peut déboucher sur une collaboration à long terme.

Beaucoup d’informations sont disponibles sur des blogs anglophones pour bien réussir son « cold pitch », qui signifie dans ce contexte « prospection à froid », et non ce qu’essaie de nous faire croire Google Translation 🙂

Help !!!

3. Approcher les entreprises via les réseaux sociaux (ou « warm pitch »)

Si le « cold pitch » est une approche directe et frontale, le « warm pitch » est indirect et basé sur une approche plus lente (mais cela ne signifie toujours pas qu’il faut réchauffer une assiette de poix pour l’envoyer à son futur client potentiel).  Il s’agit de suivre sur les réseaux sociaux les entreprises ou les personnes pour qui vous souhaitez travailler, de commenter régulièrement leurs publications et de répondre dès qu’elles postent une demande de prestation. Cette méthode permet également de gagner en visibilité sur les réseaux sociaux, ce qui ne gâche rien.

4. S’inscrire sur des plateformes pour rédacteurs web freelances

Pour décrocher ses premières commandes, je pense que c’est la solution la plus rapide. J’ai misé sur ces trois options :

  • inscription sur des plateformes de mise en relation entre prestataires indépendants et entreprises à la recherche de rédacteurs (Malt, 404Works, Captain Freelance…)
  • inscription sur des plateformes dédiées à la rédaction web, où, une fois mes compétences validées, je pioche dans les commandes de textes disponibles (Scribeur, Woizi…)
  • inscription sur une plateforme où je peux directement proposer des articles à la vente (Wriiters)

5. Networker

Tout le monde le dit, et ce n’est certainement pas pour rien : il est indispensable d’utiliser son réseau pro et perso pour se faire connaître. Pour étoffer mon réseau professionnel alors que j’ai posé mes valises dans une ville où je ne connaissais personne, je me suis inscrite sur Meetup, une plateforme de mise en relation par centres d’intérêts et par zones géographiques. De nombreux événements sont proposés chaque semaine : rencontres informelles, sessions de formation, afterworks… C’est l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes dans le même secteur d’activité ou des clients potentiels. Networker passe aussi par LinkedIn ou Viadeo si on est timide 🙂

6. Avoir un site web « vitrine »

Un site à la fois élégant et fonctionnel, qui présente en quelques pages les prestations proposées, les tarifs et quelques articles de blog : c’est la base pour débuter. Le lien vers un site professionnel est en plus très facile à communiquer à un client potentiel. Un site est simple à créer grâce à des outils comme WordPress : je n’y connais rien en programmation et j’ai pourtant réussi à fabriquer un site dont je suis assez fière !

7. Ecrire, écrire, écrire…

C’est le métier que j’ai choisi, alors ça tombe bien. Il n’y a pas de secret : plus on écrit, plus on gagne en rapidité, en aisance et en qualité. Et même si tout ce que j’écris ne se transforme pas encore comme par magie en chiffre d’affaires, je propose ma plume à des amis qui ont des blogs, gratuitement ou dans le cadre d’un échange de services. Tout ce qui peut m’apporter de la visibilité est à considérer ! De plus, cela peut fournir de la matière pour un book (contrairement aux textes vendus sur des plateformes, qui sont la propriété exclusive du client).

8. Cibler les petites agences de communication

J’ai décidé de miser sur cette stratégie qui me semble plus logique : je propose mes services à des petites agences de communication car je pense qu’une structure à taille humaine sera davantage attentive à la qualité du contact avec un prestataire et qu’il sera plus facile d’être en relation directe avec un chargé de projet, contrairement aux grosses structures qui utilisent parfois des plateformes et où les commandes n’arrivent même pas par mail, mais par notifications (berk !). J’avoue, je déteste ce système pour l’avoir déjà expérimenté.

Si vous avez d’autres idées à proposer, n’hésitez pas à les ajouter dans les commentaires ! 

Une réflexion sur “8 idées pour trouver ses premières missions en rédaction web

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.